5 minutes avec Steve Courlivant

Sur le podium du championnat de France Promotion en 2011, pilier de la catégorie Star sur le CGO depuis 2 ans, Steve Courlivant vient de gagner sa première victoire sur ce championnat du côté de Mons. Pour l’occasion, nous avons pris 5 minutes pour discuter avec lui et découvrir un peu plus qui se cache derrière le numéro 48…

courlee_1

Hello Steve, alors comment te sens-tu après cette première victoire en Star sur le CGO ?

Cela me tenait vraiment à cœur de gagner une épreuve alors forcément, ça fait du bien au moral !

Tu t’y attendais un petit peu ?

Pas vraiment … (ndlr:il réfléchit), mais disons que je savais que j’en étais capable. Comme toujours, le plus dur est de concrétiser.

Maintenant que c’est fait, cela va te libérer un peu plus pour la suite  de la saison ?

Non, pas spécialement. Tu sais, je prend les courses comme elles viennent et je fais en sorte de tout donner à chaque fois, c’est ma façon de fonctionner alors on verra bien.

Justement, c’est quoi ton programme de fin de saison ?

J’aimerais dire que je finis le championnat de France en plus de la finale du CGO, mais je manque de moyen. Ma saison s’achève a Champniers malheureusement…

Revenons un peu sur tes débuts, quand et comment à tu débuté la mini ?

J’ai commencé en 2011 avec le championnat de France Promotion. C’est mon ami Mickaël Ripaud qui m’a fait découvrir cette discipline, j’ai adorer de suite !

Tu faisais quoi avant la mini ?

Comme beaucoup maintenant, j’arrive tu motocross. J’ai eu un parcours classique de l’éducatif au 450cc et j’ai même réussi à gagner des titres en championnat de ligue du Poitou-Charentes. J’ai aussi à mon actif quelques bonnes performances en championnat de France.

courlee_3

Tu roule depuis combien de temps sur une Bucci, peux tu nous dire pourquoi ?

La Bucci, ça fait 2 ans que je roule avec. De mon point de vue, elle se rapproche plus d’une grosse au niveau du pilotage. Le châssis me plait bien, il correspond à mon pilotage et je prend du plaisir au guidon de cette mini.

Je sais que tu fais parti des pilotes qui s’entraine beaucoup et sérieusement l’hiver, tu y fais quoi ?

L’hiver je fais beaucoup de footing et dès que l’occasion se présente je fonce sur les randonnées VTT.  Celui qui arrive sera d’ailleurs dans cette continuité et je vais continuer à bosser dur. Mon gros handicap sur la mini, c’est ma corpulence, je ne suis pas un poids plume comme la plupart des riders de mini ! J’aimerais aussi passer plus de temps à m’entrainer sur la moto, mais avec une seule machine, c’est compliqué.

Pour finir, un mot et quelques remerciements ? 

Avant tout je tiens à remercier ma femme car elle fait tout pour que je roule dans de bonnes conditions. Je remercie aussi mes amis qui me suivent sur les courses. Je n’oublie pas non plus Gauthier et tout l’équipe UPower qui m’aide énormément ainsi que le magasin Moto Expert à Saintes. Rendez vous à Champniers le 13 septembre prochain !

Laisser un commentaire