Medhi Delaporte: « Je conseil le trip »

Medhi Delaporte est un de ces pilotes qui n’hésite pas à parcourir des kilomètres pour une course, France, Portugal et maintenant Angleterre. Nous lui avons justement posé quelques questions au sujet de sa récente expérience Anglaise.

Quand as tu décidé d’aller en Angleterre et pourquoi ?

C’est une décision que j’ai prise en début d’année. Je suis parti du principe que je n’allais pas faire le championnat de France en entier. J’ai alors cherché une solution pour prendre un peu d’expérience auprès des riders étrangers, une autre façon de prendre du plaisir.

Comment tu t’es organisé ?

L’organisation ce n’est pas trop mon truc, j’ai laissé ma copine faire ! (rires)

Alors raconte nous un peu ton trip, ta course.

Le voyage en lui même s’est bien passé … hormis une erreur qui nous a couté 3 heures 30 de route en plus avant de rejoindre l’équipe UPower. La course s’est aussi bien déroulé, le samedi je fait le quinzième temps en Pro, j’étais vraiment content. En première manche, je sors bien mais un pilote tombe devant moi et je ne peux l’éviter. Je chute et je repars dernier avec un tour de retard. Dans la seconde manche je termine 22 et 24 dans la dernière manche. Vu le niveau, je suis satisfait.

La deuxième journée mon objectif était de descendre en dessous des 20. Je fais 16 au chrono et pars dans  les 10 de la première manche. Mais je me répète, le niveau est énorme et je me fais rapidement doublé. J’étais dans les 20 quand je tombe fort sur un gros freinage. J’étais complétement sonné et je préfère stopper la cette manche. En seconde manche je termine 21 et 19 dans la dernière manche du week-end, au final je remplis mon objectif.

©Andrew Waghorne

©Andrew Waghorne

Quel est ton avis sur le niveau Anglais ?

Franchement, ils sont impressionnants et en Pro, ils ne rigolent pas …

Et l’organisation ?
C’est différent de ce que l’on trouve en France, la licence, l’engagement possible sur place, partir à 41 sur une grille de départ quand on te refuse à 22 en France … c’est bien réglé.
Le budget n’est pas trop « énorme » pour aller là-bas ?
Ce n’est pour moi pas plus énorme d’aller en UK que de descendre dans le sud de la France, mais je suis Normandie, c’est presque à coter de chez moi… Par contre, je conseil vraiment le trip, ce sont des courses qui valent le coup.

On se voit où maintenant ?

Je dirais à Bédée ! J’en profite pour remercier ma compagne pour avoir organisée cette course mais aussi Gauthier Gourjault, Clém Bageot et Robert pour ce week-end !

 

Laisser un commentaire